Comment accompagner un particulier dans sa rénovation pour sourcer les professionnels ?

Par
2 min de lecture  |  Publié le 02/01/2023 sur | Mis à jour le 17/03/23

“Je ne sais pas quel professionnel appeler…” “Indiquez-moi un bon professionnel…” Le lien avec les professionnels est souvent un angle mort de l’accompagnement des porteurs de projets, qu’il s’agisse de trouver les professionnels disposés à intervenir (sourcer), ou encore d’établir une relation satisfaisante avec eux (faire confiance).

Les dispositions qui fixent le rôle de MonAccompagnateurRénov’ évoquent des “conseils pour l’analyse des devis” mais aussi une “aide à la recherche d’un maître d’œuvre”.

Le retour d’expérience des opérations BUNTI permet d’identifier 5 axes d’accompagnement utiles aux porteurs de projet tout en respectant la neutralité propre à des dispositifs publics.

  1. Apprendre à exposer son projet à un professionnel et à le questionner sur son savoir-faire : ” Je souhaite faire ce type de travaux, l’avez-vous déjà fait ?” ” Où avez-vous réalisé ces derniers chantiers ? Je serai très intéressé pour aller y jeter un œil” “Pourriez-vous me communiquer le contact des personnes avec lesquelles vous avez travaillé ? j’aimerai beaucoup échanger avec elles”.
  2. Apprendre à faire un check-up de l’entreprise sur Infogreffe (pas de liquidation + activités en rapport avec les travaux projetés)
  3. A la signature du devis, toujours demander un certificat d’assurance à jour et qui couvre bien le type de travaux prévus. L’attestation d’assurance décennale d’un artisan est annuelle, mais ses cotisations sont trimestrielles… S’il n’est pas à jour dans ses paiements il n’est pas assuré (appeler l’assurance est indispensable).
  4. Consulter avec prudence les avis en ligne (qui peuvent être faux ou anciens) et les photos (sans les adresses, pas moyen de savoir si ce sont les propres chantiers du professionnel)
  5. Ne pas oublier que les professionnels sont aussi des porteurs de projets. L’ingénierie et le service apportés aux porteurs de projets doivent s’étendre aux professionnels, collectivement et individuellement.

De la même façon que le porteur de projet va mûrir son opération et se l’approprier, avec une motivation suffisante pour surmonter les obstacles, le professionnel doit aussi puiser dans le projet et sa conception une source de motivation et une fierté.

Cela passe par un temps d’adaptation et de présentation de la conception effectuée, pour que les travaux réalisés résultent d’un alignement et pas d’un rapport purement contractuel.

Cette pédagogie de l’exercice de la maîtrise d’ouvrage à l’attention des particuliers porteurs de projets est encore trop peu pratiquée et intégrée dans les cahiers des charges d’opérateurs, elle gagnerait par exemple à être inscrite dans les clauses types des conventions d’Opérations Programmées d’Amélioration de l’Habitat (OPAH) à l’article 7.2.2.