Danemark : augmenter simultanément la densité urbaine et la part du végétal en ville

Par
2 min de lecture  |  Publié le 31/05/2023 sur | Mis à jour le 01/06/23

Dans son article de 2021, Karl Samuelsson et al. (« Residential environments across Denmark have become both denser and greener over 20 years » – Environmental Research Letters n°16) analysent la dynamique de densification urbaine et son impact sur la part du végétal dans les tissus résidentiels à l’échelle du pays sur la période 1995-2016.

L’augmentation de la densité urbaine et de la part du végétal vont de pair

Copenhague, Aarhus et Odense

Cette recherche aboutit aux conclusions suivantes :

  • d’une part, la dynamique de densification à l’échelle du pays a été celle d’une augmentation de densité de population dans les centralités des pôles urbains du pays (et particulièrement dans les trois grandes villes du pays : Copenhague, Aarhus et Odense)
  • d’autre part, la couverture végétale (mesurée par indice de végétation par différence normalisée – NDVI) a augmenté globalement dans tous les tissus résidentiels danois, et en particulier dans les grandes villes qui ont connu la densification la plus forte sur la période landsharing.

« We not only uncovered an expected large variation between different neighbourhoods, but also to us, a surprising yet robust result: over a period of ca. 20 years the general trend across Danish neighbourhoods has been of simultaneous increasing population density and greening. »

Repenser les modalités de la densification urbaine ?

Des constats similaires émergent d’autres travaux.

Dans l’article « Green growth? On the relation between population density, land use and vegetation cover fractions in a city using a 30-years Landsat time series » ,Thilo Wellmann et al. 2020 identifient le même pattern à l’échelle de la ville de Berlin :

« Densification, infill developments and suburbanisation processes do not necessarily lead to a deterioration in environmental quality. Rather the opposite seems to be the case in Berlin: with an increase in population density, we frequently observe an increase in vegetation density. »

Ces conclusions contre-intuitives nous invitent à approfondir les modalités selon lesquelles nous planifions et mettons en oeuvre la densification urbaine.

Professionnels, élus, habitants, nous pouvons modéliser et tester des patterns de développement qui permettent à la ville dense d’accueillir le développement des activités humaines tout en faisant la part belle à la nature.

SUR LE MÊME THÈME